Un conducteur ivre percute un panneau de signalisation au Larvotto

Un quadragénaire russe a comparu lundi après-midi, menotté, devant le tribunal correctionnel pour conduite en état d'ivresse.

Un quadragénaire russe a comparu lundi après-midi, menotté, devant le tribunal correctionnel pour conduite en état d'ivresse. Il avait été interpellé dans la nuit du 31 juillet, avec un taux de 1,97 g d'alcool pur dans le sang, après avoir percuté avec sa « Mercedes » un panneau de signalisation sur le boulevard Princesse-Grace, au Larvotto.

Heureusement, aucune victime n'était à déplorer.

Condamné à une peine de deux mois d'emprisonnement assortie du sursis, ce directeur de société est ressorti libre de l'audience de flagrance. Des vacances tout de même gâchées avec une dizaine d'heures passées à la maison d'arrêt… Mais il pourra retourner, dans les prochaines minutes, sur ses terres...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter