Un Comorien condamné pour détention d'un faux-vrai passeport

Tribunal correctionnel

Il est toujours surprenant de voir que l'on peut encore circuler, à l'époque des big data centers (centres de données informatiques), avec de faux papiers. Mais un Comorien de 27 ans a eu moins de chance en Principauté.

Cet individu, sans profession ni domicile connu, a été contrôlé le 6 juillet dernier, vers 11 heures, sur la place du Casino.

Pour justifier de son identité, il...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter