Saoul et interdit de territoire, il errait dans la gare en attendant le train

Un homme de nationalité marocaine, âgée d'une quarantaine d'années, a comparu, menotté, devant le tribunal correctionnel, selon la procédure de flagrant délit. Le jeudi 23 mars, vers 2 h 30, les policiers l'ont surpris en train de déambuler dans la station ferroviaire.

Complètement saoul, l'individu attendait l'express de 6 h 50 pour rejoindre Marseille, avant de s'embarquer à destination du Maghreb où il réside. En contrôlant son identité, les agents se sont aperçus que ce personnage était frappé d'une interdiction de territoire monégasque depuis le 21 octobre 2011.

À l'audience, le prévenu fait profil bas ! Surtout par souci de passer au travers d'une condamnation afin d'éviter la perte de son emploi. « Pourquoi...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter