Malgré les attestations médicales, le prévenu a nié frapper sa femme. Photo Eric Ottino

Quatre mois de prison avec sursis pour un mari violent à Monaco

Le mari n'a cessé de nier les violences physiques infligées à sa femme devant le tribunal correctionnel de Monaco. Pourtant, le rapport médical ne laisse pas de place au doute. Le prévenu a été condamné à quatre mois de prison avec sursis.

Un couple résidant à Monaco s’est retrouvé dans le prétoire, dans le cadre d’une triste affaire de violence conjugale. Le mari, un trentenaire sans emploi, avait recours à la force, à la menace, à la contrainte ou à la maltraitance. Pourtant, il réfute toute once d’agressivité.

Sa femme, traitée médicalement pour des troubles psychiatriques, est à ses côtés. Paradoxalement, la victime acquiesce souvent et défend quelquefois son conjoint. Elle n’a d’ailleurs jamais déposé de plainte. C’est sa mère qui a dénoncé les pratiques épouvantables subies par sa fille à la Sûreté publique.

À la barre, le couple s’explique, échange des points de vue. Au fil de...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter