Peines avec sursis ou amendes pour trois conducteurs ivres

Le prévenu fait profil bas: "J'ai fait une erreur. Je n'aurais pas dû..." Le premier substitut Olivier Zamphiroff notera: "Le casier du prévenu est vierge, mais le véhicule peut devenir une arme à la fin de la fête." 900 euros d'amende seront requis.

"Mon client est dans une période de stress, annonce Me Alexis Marquet, suite à une démission. C'est une erreur pernicieuse. Il n'a aucun problème avec l'alcool."

Le 13 novembre 2016, un employé administratif sexagénaire se fait pincer sur son scooter vers 10 h 25 à la place d'Armes, avec un taux de 2 g d'alcool par litre de sang.

"Vous vous rendez-compte, tempête le magistrat, à 3 g c'est le coma...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter