L’un des cinq étudiants de l’Université internationale de Monaco, condamnés pour usage de cocaïne et cannabis, rejette la moindre consommation à Monaco. Photo C.D.

L’étudiant de l’IUM se droguait-il à Monaco?

À l’issue de l’audience du 4 juillet 2017 (lire Monaco-Matin du 11 juillet 2017), le tribunal correctionnel condamnait cinq étudiants de l’Université internationale de Monaco (IUM) pour consommation de stupéfiants.

Âgés de 21 à 29 ans et de nationalités différentes, ces jeunes se stimulaient à la cocaïne et au cannabis pour être performants dans leurs cursus difficiles.

À l’époque, ils écopaient de peines d’emprisonnement de six mois à quinze jours avec sursis, plus des amendes de 2000 €. Un simple consommateur britannique, le seul présent à l’audience, était sanctionné par une simple amende du même montant.

Du crack pour booster les neurones

Toutefois, un...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter