C’est toute l’institution judiciaire qui est meurtrie par les soupçons qui planent sur quelques membres de l’administration judiciaire. Photo Michael Alesi

Les magistrats prônent le dialogue contre la défiance à Monaco

Alors que la presse se passionne pour l'affaire Rybolovlev ou la garde à vue de Philippe Narmino, la Justice de Monaco a fait sa rentrée, hier, sans jamais les évoquer directement

L'affaire Rybolovlev était dans tous les esprits. Les places pour assister à l'audience solennelle de rentrée des Cours et Tribunaux étaient chères : toute la presse était sur le coup. Sait-on jamais, des fois qu'il y ait une grande déclaration.

Peine perdue : à Monaco, on fait dans la délicatesse. Et même si toute l'institution est remise en question à longueur d'articles de diverses parutions. Même si le directeur des services judiciaires lui-même a été placé en garde à vue et a demandé sa mise en...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter