Le voleur : C'est mieux ici qu'à la Fnac de Nice

Scène assez surréaliste, vendredi dernier, à l'audience de flagrance du tribunal correctionnel.

Scène assez surréaliste, vendredi dernier, à l'audience de flagrance du tribunal correctionnel. Dans le box, encadré par du personnel pénitentiaire, un Congolais d'une trentaine d'années à la coiffure rasta se montre plutôt insolent quand il doit s'expliquer. Alors que ce prévenu, menotté, est là pour répondre d'un vol à la Fnac de Monaco, il indique à la collégiale qu'il gardera le silence puisqu'il a été mis en prison. « Je...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter