Le vendeur de burgers condamné à 2.000 € d’amende pour manquement à la législation du travail

Le gérant d'un fast-food du Rocher soupçonné d'avoir notamment abusé de la confiance de son associée, a été relaxé de l'ensemble des faits qui lui étaient reprochés. Il ne devra s'acquitter qu'une amende pour manquement à la législation du travail.

Le jour de sa comparution à l’audience, il était reproché au gérant d’un fast-food du Rocher les infractions de banqueroute, défaut d’autorisation d’embauche, abus de confiance. Le ministère public avait requis une forte peine d’au moins un an d’emprisonnement assortie du sursis et 10.000 € d’amende.

Mais à l’annonce du délibéré, les juges du tribunal correctionnel ont déclaré le prévenu coupable du seul délit lié à la législation du travail. Il a été relaxé pour tous les autres manquements.

La...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter