S'il revient à Monaco, le prévenu sera envoyé directement en prison. E.D.

Le SDF italien ne pourra plus venir dormir à la gare SNCF

Quand il n'y a plus d'espoir d'assistance, il faut passer à la coercition.

Quand il n'y a plus d'espoir d'assistance, il faut passer à la coercition. C'est l'option préférée, lundi, à l'audience de flagrance, par le tribunal correctionnel devant lequel comparaissait, menotté et surveillé par du personnel pénitentiaire, un SDF italien.

Le quadragénaire, célibataire et sans profession, a été interpellé vendredi par les policiers sur le territoire de la Principauté, alors qu'il faisait l'objet d'une mesure de refoulement notifiée le 26 mars dernier.

Agression sexuelle, mendicité, intrusions dans les...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter