Le psychiatre accusé d'avoir facturé plus de 100 actes par jour, a été relaxé par la cour d'appel

Le psychiatre monégasque Armand Zemori a-t-il escroqué les caisses sociales de la Principauté? La question tourne en boucle depuis une dizaine d’années. Mais, hier matin, la Cour d’appel correctionnelle a mis également hors de cause ce médecin spécialiste des maladies mentales.

Dans son arrêt lu par le président Éric Senna, cette juridiction du second degré l’a relaxé et confirmé le jugement contradictoire du tribunal correctionnel du 12 avril 2016.

Pareille décision peut résider dans le fait que la preuve de la culpabilité de l’intéressée n’a pas été rapportée, comme l’a souvent démontré la défense.

Est-ce pour autant la fin des péripéties judiciaires pour le praticien? La décision sera définitive après l’ultime voie de recours possible, le pourvoi en révision. S’il est encore trop tôt pour connaître la réaction de la partie civile, l’éventualité ne peut être écartée au regard des sommes...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter