Le proxénète azuréen écope de trois mois ferme

Le Beausoleillois Michaël a été reconnu coupable de proxénétisme en sous-louant son appartement.

Le tribunal correctionnel vient de rendre son jugement dans l'affaire de proxénétisme qui mettait en cause le Beausoleillois Michaël, le Niçois Patrick et le Roquebrunois Marc.

Le premier prévenu cité, l'entremetteur, a été condamné à trois mois de prison ferme plus 500 € d'amende pour l'absence de carte de séjour. Le deuxième, le chauffeur de taxi, a écopé d'une peine de deux mois d'emprisonnement avec sursis et la confiscation de la somme de 800 € retrouvée dans ses poches le jour de l'interpellation. Le...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter