Le tribunal de Monaco. Photo Cyril Dodergny

Le jardinier croyait boire de l'eau et avait avalé de l'herbicide... La justice cherche à savoir qui est responsable

Deux jardiniers et deux responsables de la direction de l’Aménagement urbain (DAU) se sont retrouvés à la barre du tribunal correctionnel de Monaco à la suite de l’empoisonnement accidentel d’un employé du service des Jardins.

Le 18 juin 2015, Alex Rossi, pour étancher sa soif, avale une bonne gorgée d’herbicide en croyant se désaltérer avec de l’eau. Il a échappé à une mort certaine par empoisonnement après des mois de souffrances et d’hospitalisation.

Comment est-ce possible? Le désherbant avait été transvasé dans une bouteille alimentaire vide, oubliée sans étiquette ni surveillance, par les employés du service des Jardins.

Ce jardinier n’était pas présent à l’audience. Il est décédé accidentellement le 6 mars dernier, au cours d’une sortie à vélo sur la Basse Corniche, à Cap-d’Ail, la tête écrasée par un bus (notre édition du 7 mars).

La famille réclame de 5.000 à 20.000€ de préjudice

D’emblée, le président...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter