L'homme a été condamné à un mois de prison avec sursis pour violences, la femme de 100 € d'amende pour dégradation volontaire d'un véhicule. Photo d'illustration O. G.

L'amant brutal écope d'un mois avec sursis et la plaignante d'une amende

À l'appel de son nom, une blonde sculpturale se présente à la barre du tribunal correctionnel. Son conjoint, pourtant cité à l'audience, est absent. Étrange affaire.

Les deux ex-amants sont à la fois prévenus et plaignants. Lui pour violences conjugales sur sa compagne. Elle pour dégradation volontaire du véhicule de son compagnon. Certes, leur relation amoureuse a été des plus tumultueuses. Tout à tour, les deux tourtereaux s'attirent puis se repoussent. En clair, ils s'aiment mais ils n'arrivent pas à se le montrer autrement que par la souffrance qu'ils s'infligent mutuellement.

Le couple est aujourd'hui séparé. Car cette femme de Beausoleil, employée de banque, était souvent battue. Elle a d'ailleurs plusieurs fois porté plainte auprès des autorités françaises. Mais rien n'a suivi. En revanche, la justice monégasque a pris en compte la vive altercation du 25 novembre 2015....

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter