La jeune femme accuse le fondé de pouvoir d'un cabinet d'assurances monégasque d'avoir eu des gestes plus que déplacés à son égard. M.A.

La stagiaire a-t-elle été violentée ?

Le coup de foudre existe quand il est réciproque.

Le coup de foudre existe quand il est réciproque. Un fondé de pouvoir d'un grand cabinet d'assurances de Monte-Carlo en a fait l'amère expérience en comparaissant devant le tribunal correctionnel pour violences et voies de fait. Marié, père de famille, il se serait permis des attouchements précis et audacieux, le 20 août 2016, sur une jeune stagiaire qu'il avait convoquée dans son bureau. Il était question d'évoquer le dossier important d'un particulier. Mais la conversation aurait vite dévié…

La victime était trop choquée pour paraître à...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter