Le prévenu s'est engagé à payer une pension de 300 € par mois pour éviter la prison. Cyril Dodergny

La pension alimentaire ou la prison pour l'ex-conjoint violent

Le tribunal devait statuer, mardi, sur l'exécution d'une peine de sept mois d'emprisonnement avec sursis, prononcée le 25 septembre 2017 pour non-paiement de pension au conjoint.

Le tribunal devait statuer, mardi, sur l'exécution d'une peine de sept mois d'emprisonnement avec sursis, prononcée le 25 septembre 2017 pour non-paiement de pension au conjoint.

Le prévenu avait fait opposition à ce jugement par défaut où il était également question de placement sous le régime de la liberté d'épreuve et d'obligation d'indemniser la victime. Mais sans versement d'argent.

Chômage et dépression

L'affaire remonte au 24 mars 2015. Le prévenu, résidant aujourd'hui à Nice et nouvellement embauché comme serveur, avait comparu à l'époque pour...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter