L'agent du lycée condamné pour un acte obscène

Un employé du lycée Albert-Ier a comparu devant le tribunal correctionnel pour répondre d'un comportement déplacé à l'égard d'une élève, mineure de surcroît.

Un employé du lycée Albert-Ier a comparu devant le tribunal correctionnel pour répondre d'un comportement déplacé à l'égard d'une élève, mineure de surcroît. Il est soupçonné d'avoir, au self-service de l'établissement, embrassé de force la lycéenne tout en lui touchant les fesses. Les juges ont condamné ce Monégasque quinquagénaire à une peine de quatre mois d'emprisonnement avec sursis, liberté d'épreuve pendant trois ans, obligation de soins. Il devra également verser l'euro symbolique réclamé par la victime.

Une victime qui a préféré ne pas se présenter à l'audience, probablement pour ne pas avoir à revivre l'agression. Elle était représentée par son conseil.

« La seule personne que j'ai draguée, c'est ma femme »

Le président Jérôme Fougeras-Lavergnolle a commencé par décortiquer les faits...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter