«On évoque 85 procédures! Au final il y en a quatre», regrette l’avocat de la partie civile. Photo Cyril Dodergny

"J'ai le sida, j'espère que tu vas le choper": ivre, une conductrice plante ses ongles dans le cou d'une policière

Après avoir planté ses ongles dans le cou d'une policière venue en renfort, une conductrice niçoise interpellée en état d'ivresse et prise d'une importante crise d'hystérie, l'informe être porteuse du virus du Sida.

"Au fait, j’ai le sida, alors j’espère que tu vas le chopper avec ce que je t’ai fait, s…" Cette furie déchaînée venait de planter ses ongles longs dans le cou d’une femme officier de police au moment de son transfert dans les locaux de la section judiciaire de la Sûreté publique.  La scène se passait le mardi 24 juin, à l’issue de tergiversations et contradictions épuisantes pour mesurer l’alcoolémie de cette Niçoise, ayant toujours refusé de s’y soumettre. Et pour cause: multirécidiviste avec deux infractions identiques en France, elle ne voulait pas perdre son permis, bien que les faits d’ivresse aient été reconnus. La veille, en effet, cette commerciale de Saint-Laurent-du-Var avait passé la nuit à boire et à jouer au Casino de Monte-Carlo.

Elle se croyait encore place du Casino

Enivrée, la...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter