Ivre, il prétend que son alcoolémie excessive est due à un médicament

Le tribunal correctionnel de Monaco a condamné un retraité mentonnais à 500 euros d'amende pour ivresse au volant. Le prévenu a clamé son innocence, arguant que l'alcoolémie était due à un médicament...

Quelques rares exceptions ont démontré que chez l'être humain l'organisme pouvait sécréter quelquefois de l'éthanol à partir de sucres ingérés au cours de repas. C'est le "syndrome d'auto-brasserie". Mais aucune fermentation du genre n'affecte le retraité mentonnais venu soutenir devant le tribunal correctionnel que la boisson n'est pas la cause de son alcoolémie constatée avec 0,59mg/l.

Ce sont pourtant les raisons évoquées très sérieusement à l'audience afin de pallier son ivresse! Le cas apparaît particulièrement comique....

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter