L'homme a heurté un mur et perdu son casque sous le choc. Illustration Archives NM

Ivre, il frôle la mort à scooter sur l’avenue d’Ostende

Les juges n'ont pas voulu accabler outre mesure le fautif qui porte encore les séquelles de cet accident qui l'avait plongé durant quatre jours dans le coma

Il mérite bien un zéro de conduite!

Un jeune barman italien a fini son parcours routier contre un muret de l’avenue d’Ostende, le 11 août dernier, vers 4h30. Complètement ivre, avec plus de 1,50 gramme d’alcool par litre de sang (9 g dans le corps), il gît sur le bitume, en plein milieu de la chaussée.


Sous la violence du choc, son casque a été arraché et les services de secours croient bien ramasser un cadavre. Mais il respire encore! Aussitôt, le blessé grave est transporté en urgence au CHU Pasteur, à Nice.


"Attelé" à l’audience, bras et épaule gauche maintenus par une gouttière, on ne sait par quel thaumaturge le prévenu est présent à la barre. Il vient...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter