Ivre au volant, il manque de percuter un fourgon de police

Quelque peu éméché, un Bruxellois a manqué de peu de percuter le fourgon de la police monégasque qui circulait dans le secteur du Larvotto alors qu'il faisait une marche arrière. Le fautif a été relaxé.

Chaque audience apporte son lot de maux du bitume. Le dernier en date concerne un ressortissant belge en invalidité. Largement éméché au volant de sa Renault, le 9 novembre au petit matin, ce récidiviste de 37 ans a effectué une marche arrière hasardeuse au Larvotto en évitant de justesse un fourgon de police qui patrouillait dans ce quartier.

Il a comparu, menotté, devant un tribunal correctionnel exclusivement féminin. Au final, la formation collégiale a condamné le Bruxellois à une peine de trois mois d’emprisonnement avec le bénéfice du sursis. Cette lourde peine, considérée comme un avertissement très sérieux, lui aura...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter