« C'est un étranger et on profite de son ignorance », a plaidé la défense. Photo C.D.

Il tend la photocopie d'une fausse attestation d'assurance, un réfugié syrien condamné à une amende avec sursis

En avril dernier, un jeune réfugié syrien de vingt-et-un ans est contrôlé par la police monégasque. Au moment de présenter ses papiers, il tend la photocopie d'une fausse attestation d'assurance comportant le nom d'une femme. Le fautif écope d'une amende avec sursis.

Manque de chance pour ce ressortissant syrien de vingt-et-un ans. Le 4 avril dernier, il est contrôlé à l'entrée Ouest de la Principauté par une patrouille de police. Quand les agents lui demandent de s'arrêter et de présenter ses papiers, il tend aux forces de l'ordre la photocopie d'une attestation d'assurance où est mentionné le nom d'une dame. Les fonctionnaires contactent aussitôt la compagnie concernée afin de vérifier la validité du...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter