L'automobiliste roquebrunois entre dans le « top 3 des conducteurs ivres », selon le parquet général. archives Monaco-Matin

Il conduit à la limite du coma éthylique : dix jours ferme

Trop d'alcool, c'est combien ? Un quinquagénaire lituanien ne s'est pas posé la question face à sa consommation de boisson au restaurant « La Note Bleue » au Larvotto.

 Après avoir bu l'équivalent d'au moins treize verres de vin rouge, le ressortissant balte s'est mis au volant d'un Porsche Cayenne pour rejoindre son domicile de Roquebrune-Cap-Martin. Il a été rapidement interpellé jeudi dernier, vers 22 h 40 au niveau de l'échangeur Saint-Roman, par les policiers monégasques pour sa conduite hasardeuse. Contrôlé avec un taux de 1,49 mg par litre d'air expiré (soit quelque 3 g d'alcool dans le sang), il a comparu, avant-hier, menotté, devant le tribunal correctionnel de Monaco.

"À une gorgée du coma"

À juste titre, l'audience de...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter