Illustration. Photo M.A.

Énervée, elle froisse son PV et le jette sur un policier

Déchirer son PV et insulter l'agent n'est jamais une bonne idée. Cette contrevenante en a fait les frais cette semaine à Monaco.

"Tout ça pour un PV à 22,50€? C’est éprouvant et on ne peut pas permettre d’en arriver à ce niveau!"

A la barre du tribunal correctionnel, l’avocat de la partie civile est ulcéré quand il décrit le comportement de la prévenue verbalisée pour conduire son véhicule avec le téléphone portable à la main.

"Cinq outrages sont constatés! confirme Me Hervé Campana. Non seulement cette dame conteste, mais elle va déposer plainte et menacer… C’est scandaleux! Mon client, fonctionnaire assermenté, en vingt ans de carrière, n’a jamais subi...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter