La coupable a écopé de 800 d'euros d'amende avec sursis. C.D.

Elle imite la signature de son ex-mari pour vendre le scooter

C'est un dossier assez inhabituel qu'a examiné le tribunal correctionnel.

C'est un dossier assez inhabituel qu'a examiné le tribunal correctionnel. Surtout en raison du contexte familial. Une quinquagénaire, comptable de profession, séparée de son mari et résidant à Vintimille, était poursuivie pour faux et usage de faux en écriture privée. En l'occurrence, elle avait imité la signature de son ex-époux sur...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter