Dix jours de prison ferme pour une conduite alcoolisée

La scène se passe mercredi 6 juin, vers 3 h 50.

La scène se passe mercredi 6 juin, vers 3 h 50. Le passager d'une voiture, certainement euphorisé par la boisson, a cru bon vociférer à la vue des policiers de faction à la place d'Armes. Il doit s'en mordre les doigts… Car pareils cris ont déclenché un contrôle en règle des agents. Et le constat fortuit de l'état d'ivresse de la jeune conductrice, qui était au volant de sa voiture avec une alcoolémie de 0,80 mg par litre d'air expiré.

D'où sa comparution devant le tribunal correctionnel, menottée, à l'audience de flagrance de...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter