Deux ans avec sursis pour avoir profité des 104 300 € de sa tante

Dans notre édition du mardi 31 octobre 2017, nous relations une affaire d'abus de confiance des plus surprenantes.

Dans notre édition du mardi 31 octobre 2017, nous relations une affaire d'abus de confiance des plus surprenantes. Devant le tribunal correctionnel, une nièce sexagénaire demeurant à Sospel comparaissait pour avoir détourné une somme de 104 300 € du compte bancaire de sa tante. Quelque 100 000 € avaient profité à une femme rencontrée par hasard au village, afin de renflouer l'entreprise défaillante du mari. La prévenue, nommée administratrice judiciaire à partir de juin 2014, avait remis cet argent sans aucune garantie, ni reconnaissance de dettes, ni...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter