Le prévenu a prétendu faire semblant de sniffer mais a avoué pour les voitures. Photo d'Illustration Ph. Bertini

Dénoncé pour usage de drogue, il tombe pour trafic de voitures et de GPS

Mauvais « cavalier » lors d'une soirée, un Monégasque avait été accusé par deux femmes de leur avoir proposé de la cocaïne. Après enquête, un commerce illicite de GPS et de voitures a émergé

Dans ces mêmes colonnes, nous évoquions, le samedi 21 janvier 2017, une affaire de dégradation de véhicule volontaire. Brièvement, un Monégasque fortuné avait invité deux jeunes femmes au "Sass' Café". Au moment de payer l'addition, l'homme leur demandait de régler leurs consommations. Outrée par la goujaterie du mufle, l'une d'elles se vengeait en rayant la Bentley de son "hôte" avec une clé. Elle était condamnée par le tribunal correctionnel à une peine d'amende de 500 euros avec sursis. Plus le remboursement de la facture du carrossier : 6.237 euros.

Mais l'histoire n'était pas pour autant terminée. En représailles, les impertinentes racontaient aux policiers que le "cavalier" leur avait proposé de la cocaïne. Aussitôt les enquêteurs mettaient l'individu suspecté sur écoute.

En guise de drogue, ils découvraient un trafic de GPS pour véhicules Smart, volés...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter