Contrats signés à la place des employées : un mois avec sursis requis

tribunal correctionnel

Les bonnes combines ont une fin… devant le tribunal correctionnel. Une gérante de société - spécialisée dans le recrutement d'hôtesses d'accueil pour les établissements bancaires - avait rapidement trouvé la solution pour renouveler les contrats de deux employées arrivés à échéance. Satisfaite de leurs prestations, cette Grassoise avait transformé leurs CDD en CDI à leur insu ! Jusqu'à imiter les signatures respectives sur les documents. Quand les salariées apprennent « la bonne nouvelle », logiquement, chacune exige les confirmations de l'employeur et de l'Inspection du Travail.

Toutefois, cette administration monégasque accepte les modifications à condition que la demande soit faite conjointement par les...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter