Chute mortelle d'un métreur : les deux entreprises relaxées

Tribunal correctionnel

Le tribunal correctionnel vient de prononcer la relaxe de deux sociétés monégasques, considérées conjointement coupables de négligence dans un dossier d'homicide involontaire.

Cette même juridiction a également débouté de ses demandes la partie civile. Une décision difficilement supportable pour la victime. D'autant qu'elle vient contredire les réquisitions du Parquet général.

À la précédente audience, le représentant du ministère public avait profité de préciser le Droit du Travail à Monaco. Tout en réclamant d'écarter les conclusions de relaxes demandées par les prévenus et une condamnation des responsables à de fortes amendes. Jusqu'à 9 000 euros (voir Monaco-Matin...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter