La rentrée judiciaire est l’occasion de faire le bilan de l’année. Photo Michael Alesi

Ce qu'il faut retenir de la rentrée judiciaire à Monaco en quatre points

Alors que la presse se passionne pour l’affaire Rybolovlev ou la garde à vue de Philippe Narmino, la Justice de Monaco a fait sa rentrée, hier, sans jamais les évoquer directement. Cette rentrée judiciaire est traditionnellement l'occasion de faire le bilan de l'année écoulée.

Cette rentrée judiciaire est traditionnellement l’occasion de faire le bilan de l’année écoulée.

- 1,4 % d’affaires pénales enregistrées

L’année dernière, le procureur général Jacques Dorémieux craignait de voir remonter ce chiffre qui avait déjà atteint "un point bas". Il mettait déjà en garde, signalant que cela ne signifierait pas pour autant une baisse de la qualité du travail de la police et de la justice. Une mise en garde qui s’est avérée inutile pour cette année.

L’alcool au volant en baisse de 31%

Lors de la précédente rentrée, l’augmentation stupéfiante des conduites sous l’empire d’un état alcoolique avait alerté l’institution judiciaire: 99 cas en 2014-215, contre 126 en 2015-2016. En 2016-2017, le nombre de contrevenants est non seulement inférieur à celui de l’année dernière, mais également à celui de l’année d’avant, avec 87 cas enregistrés. Le procureur général veut y voir "le résultat de la bonne articulation entre les politiques de prévention, l’exercice approprié de sanctions administratives visant les établissements de nuit ainsi qu’une réponse pénale ferme".

Fin de l’expérimentation des auditions libres

La session qui s’achève était le théâtre d’une expérimentation sur les auditions libres visant à améliorer les investigations. Le but était "d’éviter la stigmatisation de la garde à vue" d’après le procureur général. Si le bilan de cette expérimentation est favorable, le procureur général souhaite que "le législateur puisse intervenir rapidement pour institutionnaliser l’audition libre en Principauté".

Infractions financières

C’est la première forme de délinquance constatée en Principauté, cette année encore.