À Monaco, on ne plaisante avec ceux qui traitent les policiers de "guignols"

Quand on dérape verbalement, surtout face à un policier, il faut savoir répondre de ses faits et gestes, en subir les conséquences et réparer le tort causé à autrui.

Ces obligations ont été rappelées, une nouvelle fois, à un récidiviste qui comparaissait, mardi, devant le tribunal correctionnel de Monaco, pour avoir traité un policier de "guignol"!

Ce pouvoir de provoquer, un exploitant de société de la Principauté l'a encore dépassé, le 20 juin dernier, vers 13 heures, sur l'esplanade du théâtre Princesse-Grace.

Résumé des faits. Comme un membre de la famille souveraine est attendu sur ces mêmes lieux, l'observation d'un agent de la Sûreté publique se porte sur l'analyse des conditions de sécurité.

Il remarque sur le parking une voiture en stationnement à l'état d'épave.

Il s'enquiert de connaître le...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter