18 mois après la rupture, scène de ménage sur le port

Le prévenu a été condamné à 1 000 euros d'amende avec sursis pour avoir tenté d'étrangler son ex-compagne. Selon lui, elle n'aurait jamais accepté la séparation…

Un Monégasque d'une trentaine d'années était convoqué cette semaine devant le tribunal correctionnel pour y répondre de faits de violences volontaires commises à l'encontre de son ex-compagne, le 29 mai dernier.

Comme le couple est séparé depuis dix-huit mois, il est question, ce soir-là, de se rabibocher. Elle, Américaine, et lui, restaurateur à Monaco, se retrouvent à La Rascasse avec des amis. Mais une dispute éclate. Des reproches et des insultes, on en vient vite aux gestes. Elle le gifle. Le videur de l'établissement, sans état d'âme, les mets dehors. Dans les escaliers qui mènent sur le boulevard Albert-Ier, une seconde baffe part. Elle lui...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter