Le supermarché Carrefour est particulièrement visé par le mouvement de grève de ce matin qui dénonce le travail dominical, les conditions de travail et les bas salaires. Photos archive N.-M.

Une grève ce samedi à Fontvieille pour sensibiliser sur l'ouverture des magasins le dimanche

L’Union des syndicats de Monaco appelle à la grève en ce samedi du week-end pascal pour sensibiliser sur l’ouverture des magasins le dimanche, contraire au droit du travail.

Le syndicat du commerce appelle les salariés du secteur à une grève de 24 heures, ce samedi. Rendez-vous est donné devant le kiosque du centre commercial de Fontvieille à 10 heures.

Il attend une centaine de participants. La revendication principale? Le travail dominical.

"Faire respecter le droit du travail"

Bruno Augé, secrétaire fédéral et permanent à l’USM en charge du suivi du syndicat du commerce, explique les «dérapages» sans cesse grandissants.

"Carrefour, la Fnac et les commerçants de l’Union des artisans et commerçants de Monaco (Ucam) sont les plus actifs pour encourager le travail le dimanche. Il y a une montée en puissance qu’il faut cesser en commençant, tout simplement, par faire respecter le droit du travail. Eux veulent ouvrir toute l’année.

Nous y sommes opposés. La dérive à l’application de la loi est rendue possible par de très nombreuses dérogations accordées par l’État. En 2017, alors que la législation stipule que six dimanches dans l’année peuvent être travaillés au maximum, il y en a eu vingt et un chez Carrefour!"

Bruno Augé convient que le supermarché est l’enseigne qui instaure le plus le travail dominical. Il évoque aussi les petits salaires, très nombreux dans le commerce", et "les conditions de travail de plus en plus difficiles".

Les revendications seront donc également salariales. En ce premier jour du week-end pascal, traditionnellement très fréquenté au centre commercial, cette démarche vise évidemment à alerter un maximum de personnes.