Syndicats et retraités : Nous ne lâcherons rien

Plusieurs centaines de manifestants ont répondu hier à l'appel de l'Union des syndicats et de l'Union des retraités de Monaco, et ont défilé dans les rues de la Principauté

Ils étaient entre 1000 et 1500 selon les organisateurs, et 615 selon les forces de l'ordre. « Mais ce n'est pas ça qui est important. Car la plupart des grévistes n'ont pas rejoint le cortège », explique Christophe Glasser, secrétaire général de l'Union des syndicats de Monaco (USM). Une absence qui s'explique en partie par la peur, d'après plusieurs manifestants, qui ont presque tous refusé de donner leur nom, ou d'apparaître en photo individuelle. « Je ne veux pas perdre mon boulot. Défiler oui, apparaître dans le journal, ce serait sans doute trop » confie l'un d'entre eux. Car, et c'est l'un de leurs combats (voir ci-dessous), à Monaco on peut encore...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter