Le chef Robuchon s'est éteint à l'âge de 73 ans. Photo Jean-François OTTONELLO

A Monaco, Joël Robuchon avait trouvé sa plus belle clientèle

L’émotion et la discrétion. L’annonce de la disparition du chef hier matin, à l’hôtel Métropole, son QG depuis presque quinze ans en Principauté, à été une onde de choc.

"Les équipes sont bouleversées, nous pensons à sa famille" confie la direction, avec pudeur.

En coulisses, on savait son état de santé fragile, mais les équipes voulaient croire à une guérison.

Car à chacun de ses passages en Principauté, l’œil attentif et bienveillant de Monsieur Robuchon donnait le change des cuisines à la salle, où aucun détail ne lui échappait.

Ses séjours monégasques étaient réguliers dans son tour du monde annuel pour suivre le quotidien de ses restaurants.

A Monaco, il se sentait toujours "libre et détendu" confiait-il un jour, pour une interview, au bar de l’hôtel,...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter