La joie de Fabinho est immense après avoir transformé le penalty de la gagne, synonyme de deuxième place. J-F. Ottonello

Monaco reprend la main

Incroyable dénouement au Louis-II où un but tardif de Fabinho a permis à l'ASM de s'imposer pendant que Lyon perdait à Strasbourg. Monaco est deuxième !

C'est quoi, trois minutes dans une vie ? C'est une seconde de plus que le tube de Queen « We are the champions ». C'est fugace.

Hier, c'est le temps qu'il aura fallu pour que la saison de Monaco connaisse un bouleversement incroyable. Entre le but tardif de Fabinho sur penalty au Louis-II (91') et celui de Lienard, à Strasbourg, qui donnait la victoire aux Alsaciens contre l'OL (94', 3-2), s'est écoulé trois minutes.

Le temps d'une chanson.

Et tout a changé.

Troisième au coup d'envoi du match, Monaco est donc deuxième de Ligue 1 ce matin à l'aube de la dernière journée.

« Cette victoire me procure un sentiment de justice...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter