Tiémoué Bakayoko peut regarder en direction de Chelsea. Cyril Dodergny

Le Monégasque Bakayoko tout près de rejoindre l'Angleterre pour 40 millions d'euros?

Même si rien n'est encore signé, il semblerait que l'avenir du Monégasque Tiémoué Bakayoko se dessine du côté de Chelsea où Antonio Conte l'attend et est prêt à payer 40 M€.

Voilà près d'un mois que Chelsea fait la cour à Tiémoué Bakayoko et la relation entre le joueur de l'AS Monaco, sous contrat jusqu'en 2019, et le récent champion d'Angleterre pourrait rentrer dans sa phase finale très prochainement.

Alors que le PSG et Manchester United s'étaient renseignés sur le milieu de l'ASM, c'est finalement Chelsea qui devrait remporter la mise.

Selon nos informations, c'est le discours d'Antonio Conte, le coach des Blues, et la possibilité de franchir un cap sportif à Londres qui ont séduit le joueur actuellement en vacances du côté de New York et de Miami.

L'entraîneur italien souhaite ardemment "Baka" et a sans doute fait pencher la balance de son côté car, ces dernières semaines, le dossier n'avançait plus après des prises de renseignements compliquées, notamment en raison des (très) nombreux intermédiaires sur le dossier qui ont refroidi certains prétendants.

Jurisprudence Kondogbia... et Kanté

A l'heure actuelle, les deux clubs doivent encore s'entendre sur le montant du transfert qui pourrait tourner autour des 40 millions d'euros mais un accord pourrait être trouvé d'ici une semaine.

En Angleterre, le joueur ferait aussi une belle bascule financière, lui dont les émoluments atteignent 70 000 euros par mois sur le Rocher. De son côté Monaco ferait, une nouvelle fois, une belle plus-value pour un garçon acheté 8 millions d'euros en 2013 (hors bonus) à Rennes.

Après deux exercices compliqués jonchés de blessures et de méformes, le milieu de 22 ans a réellement explosé cette saison, devenant à la fois titulaire et international français (1 sélection). A l'instar de Martial, James ou Kondogbia, Monaco va profiter de la forme du moment pour (bien) vendre son joueur.

A Londres, Bakayoko sait qu'il va repartir de zéro. Le 4-4-2 de Jardim ne sera plus là, il faudra apprivoiser le 3-5-2 exigeant de Conte et faire le jeu de la concurrence avec Nemanja Matic, Cesc Fabregas mais surtout N'Golo Kanté. L'ancien Caennais est d'ailleurs l'exemple à suivre pour "Baka".

En trois ans, le petit milieu est passé de Caen à Chelsea en passant par Leicester et vient d'être désigné joueur de l'année en Premier League. C'est aussi pour franchir un cap sportif et tactique que Bakayoko souhaite rejoindre la capitale anglaise. "Il a besoin de se mettre en danger pour progresser", glisse un proche du joueur.

A Monaco, ce départ a déjà été anticipé par les arrivées de Youri Tielemans mais aussi de Soualiho Meïté, le jeune milieu français de 23 ans dont l'arrivée en Principauté en provenance de Zulte Waregem devrait bientôt être officialisée.

Le départ de Bakayoko renforce un peu plus l'idée que Fabinho pourrait demeurer une saison de plus sur le Rocher.

Sous contrat jusqu'en 2021, le Brésilien est courtisé par Manchester United mais aussi par le PSG qui en a fait sa priorité.

Or, l'ASM et le club de la capitale n'entretiennent pas des relations très amicales et l'idée de renforcer la concurrence n'entre pas, a priori, dans les plans de la direction monégasque.

Surtout, après Bernardo Silva et Bakayoko, on imagine mal Monaco perdre un troisième titulaire au milieu de terrain même si le marché des transferts n'a rien de rationnel.

Surtout avec Jorge Mendes, le représentant du Brésilien. Au final, Bakayoko confirme la capacité de l'ASM à faire progresser de manière fulgurante des jeunes joueurs prometteurs.