Lors de sa dernière apparition sous le maillot monégasque face à l'OM Photo Jean-François Ottonello

La déclaration d'amour de Kylian Mbappé aux Monégasques après son prêt au PSG

Dans un post qu'il a publié sur Twitter ce vendredi, l'ex attaquant de l'AS Monaco transféré au PSG remercie les supporters, le club, ses coéquipiers et le président monégasque.

Cinq jours après son prêt assorti d'une option d'achat record de 180 millions d'euros au PSG, Kylian Mbappé s'est fendu ce vendredi d'un post de remerciements sur son compte Twitter.

Dans ce tweet, ils remercie d'abord les supporters, soulignant leur "amour". "Jamais on ne m'a témoigné autant d'affection, de soutien et apporté autant de force".

Face aux réactions de colère de certains fans -notamment les sifflets lors du match contre l'OM où il est resté sur le banc- l'ex attaquant de l'ASM donne sa réponse.

Cliquez ici pour voir le contenu

il cite albert camus

"Je n'ai pas changé, mon entourage n'a pas changé, nos valeurs restent les mêmes: humilité, simplicité et respect".

Et Kylian Mbappé de citer Albert Camus. "La vérité, comme la lumière, aveugle. Le mensonge, au contraire, est un beau crépuscule qui met chaque objet en valeur".

"Mais une chose est sûre, reprend le néo parisien, vous pouvez être en colère, me détester ou même me siffler, mais jamais vous ne pourrez m'empêcher de vous aimer car la vérité est là, je vous aime".

Puis le joueur de l'équipe de France à son ancien club.

Vasilyev encensé

D'abord à ses coéquipiers. "Si j'en suis là, c'est grâce à vous. Vous mes coéquipiers qui tous les jours m'avez obligé à être performant et à me rapprocher le plus de votre grand talent merci".

Il remercie ensuite l'ensemble des membres du staff de l'AS Monaco: "Merci au staff qui m'avez fait progresser et atteindre certains de mes objectifs".

Enfin, les mots les plus chaleureux sont à l'égard de Vadim Vasilyev, vice-président du club.

"Merci Vadim, un très grand président mais un homme encore plus grand. Le sport mesure la valeur humaine en millimètres et en centièmes de seconde. Président je vous remercie de m'avoir écouté et soutenu durant ma période professionnelle (et même avant). Vous avez toujours cru en moi, encouragé et aidé. Sans vous l'ASM ne serait ce qu'elle est aujourd'hui, un grand club".