Pep Guardiola en conférence de presse ce lundi 20 février. AFP

Josep Guardiola : "Monaco est une équipe complète et équilibrée"

Avant d’affronter l’AS Monaco, demain à 20h45, Josep Guardiola, l’entraîneur de Manchester City s’est livré face à la presse au centre d’entraînement de Manchester City. L’espagnol s’est montré très élogieux envers Monaco.

Comment jugez-vous Monaco ?

Je suis impressionné par leur niveau. L’équipe a un gros niveau physique, des latéraux qui jouent comme des ailiers, les ailiers marquent des buts, les deux attaquant travaillent et prennent l’espace, et tous les joueurs sont des tueurs dans la surface, ils sont fort physiquement, très solide dans l’entrejeu, complet, équilibré C’est une très, très bonne équipe.

Comment contrer la meilleure attaque d’Europe ?

C’est une équipe qui contrôle ses matches, qui joue en profondeur mais qui attaque avec tous les joueurs, pas seulement les deux attaquants. Le danger vient de partout, même des défenseurs, c’est ça qui est compliqué à contrer.

Monaco réussit plutôt bien en Angleterre, c’est une inquiétude ?

Ils sont mieux à domicile qu’à l’extérieur je pense, comme tout le monde. Contre Arsenal en 2015, il avaient des joueurs de contre comme Martial ou Carrasco. La victoire contre Tottenham en septembre ressemblait beaucoup à celle d’Arsenal, ils n’ont pas besoin de beaucoup d’occasions pour marquer. A domicile face aux Spurs pour le match retour, le latéral droit marque sur un centre du latéral gauche, c’est rare à ce niveau.

Le résultat de PSG-Barcelone change-t-il votre vision du football français ?

Non, je n’ai pas besoin de ce résultat pour analyser les qualités du football français. Mon opinion n’a pas changé après ce match.

Avec la blessure de Gabriel Jesus, Sergio Agüero a retrouvé une place en attaque, comment se sent-il ?

C’est un joueur d’expérience, on est là pour l’aider à retrouver son niveau. Les fans l’ont toujours soutenu, c’est important. J’ai envie qu’il s’améliorer sans le ballon, mais je dois surtout le convaincre que nous avons l’expérience et le niveau de réussir une très bonne double confrontation contre Monaco, lui et toute l’équipe. En Ligue des champions, il faut être au top. C’est la plus grande compétition européenne. Sergio, quand il marque, c’est grâce à son talent, son instinct, ses mouvements car il sait exploiter les espaces. Mais ne vous en faites pas trop pour lui (rire).

Vous avez relancé Caballero au but à la place de Bravo, il vous donne satisfaction ?

Il a de l’expérience, il a un jeu au pied très important, il a compris ce que j’attendais de lui. Ça a toujours été un bon gardien. Après oui, on essaie de construire quelque chose ensemble, on discute beaucoup.

Fernandinho a déjà joué à trois postes : latéral, milieu, ailier. Où est-il le meilleur ?

Oui, même si c’est un milieu défensif au départ mais il peut couvrir la défense sur un côté, jouer plus haut, les joueurs intelligents peuvent jouer partout. Et il gagne des duels, tout en étant très fort de la tête. C’est un milieu avec beaucoup de qualités.

Etes-vous assimilé au football anglais, enfin ?

Plutôt que de comprendre le football anglais, j’ai mis du temps à comprendre mes joueurs et comment les faire joueur, ici. C’est différent de l’Espagne, de l’Allemagne. Comprendre un collectif, ça demande du temps.

Votre sentiment sur Leonardo Jardim ?

C’est sa troisième saison à Monaco, cela confirme qu’il a des bons résultats. Ils sont sur une très belle saison, avec de l’avance en championnat et qualifié sur tous les tableaux.

Votre avis sur le retour de Marcelo Bielsa en Ligue 1 ?

Je l’admire beaucoup car il arrive à améliorer les joueurs, à les faire évoluer. Tous ses anciens joueurs sont heureux d’avoir travaillé avec lui, il a une grande influence sur beaucoup de monde, y compris sur ma carrière. Peu importe les trophées, ce qui compte aussi, c’est l’influence de quelqu’un sur le football. Je suis impatient de le revoir sur un banc.

La Ligue des champions reste-t-elle la compétition la plus importante ?

C’est tellement un niveau élevé que la moindre erreur se paie cash. C’est difficile de jouer 90 minutes au top, encore plus sur une double confrontation. Contre Monaco, on est là pour se tester, voir où on en est par rapport à la concurrence.

Falcao est-il revenu à son meilleur niveau ?

Il s’est blessé depuis son passage à l’Atlético, il a retrouvé un système de jeu qui lui convient car ils attaquent beaucoup et à beaucoup, je suis très content qu’il soit revenu à son meilleur niveau. Je ne sais pas pourquoi il a échoué en Angleterre, je n’ai pas d’explications.