Kamil Glik a peiné contre l'OGC Nice. Photo J-F.O.

AS Monaco - OGC Nice (2-2): les notes des joueurs monégasques

Dans un duel qui sentait bon la Serie A, Kamil Glik n’a pas réussi à contenir Mario Balotelli, à l’image de l’égalisation où il se fait prendre par roublardise.

Glik (4): quand on a été capitaine du Torino et que l’on a pris un carton rouge pour son premier derby contre la Juventus, on aborde un match contre Nice plutôt sereinement. C’était en tout cas l’impression que dégageait le Polonais en conférence de presse d’avant-match. C’était du sérieux, quoi.

Pourtant, le formidable stoppeur de l’an dernier peine à retrouver son niveau stratosphérique. Pis, il semble parfois être à l’arrêt. Sur le but de Balotelli, il se fait avoir par la roublardise de l’Italien et l’arbitre ne voit rien non plus...

Il sauve la maison ASM devant sa ligne sur un corner de Seri où Balotelli veillait dans son dos (55’) mais, dans l’ensemble, l’ancien du "Toro" n’a plus la baraka de l’an dernier. A l’image de cette dernière action chaude sur corner où il est trop court pour égaliser de la tête (90’).

Subasic (5): précieux dans l’Herault, le Croate s’est montré vigilant d’entrée sur une tentative lointaine...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter