Tiémoué Bakayoko Photo M.A.

AS Monaco: ces trois géants d'Europe qui lorgnent sur Tiémoué Bakayoko

Le milieu de terrain de l'ASM, Tiémoué Bakayoko, est la cible de nombreuses écuries européennes dont le Paris-SG.

Alors que sa prolongation est toujours au point mort à l’AS Monaco malgré un contrat qui court jusqu’en 2019, Tiémoué Bakayoko pourrait quitter le Rocher cet été. C’est en tout cas la tendance actuelle au niveau des conseillers du joueur.

Selon nos informations, trois clubs sont très intéressés par le profil du milieu international de 22 ans: Chelsea, Manchester United et le Paris-SG.

Sans forcément dégager un ordre, Chelsea possède de nombreux arguments susceptibles de favoriser l’épanouissement du joueur dont le profil cadre parfaitement avec la Premier League.

Les Blues ont tout pour séduire l’ancien Rennais: cadre, sérieux, schéma tactique et Antonio Conte serait séduit à l’idée d’associer le Monégasque à Nemanja Matic et N’Golo Kanté dans l’entrejeu dans un championnat où l’impact de "Baka" serait fortement apprécié.

Plus au Nord, Manchester United suit le garçon depuis un moment et manque de solutions dans l’entrejeu où Michael Carrick n’a toujours pas trouvé de remplaçant.

Une paire Pogba-Bakayoko aurait de quoi faire saliver sur le papier.

Seul bémol, José Mourinho et sa manière de coacher très atypique qu’Anthony Martial découvre cette saison. Si ce n’est pas un frein, c’est en tout cas une donnée à prendre en compte dans l’entourage du joueur.

Le PSG est chaud mais…

Dernière piste, elle est très sérieuse, le Paris-SG. Des représentants du joueur ont d’ailleurs rencontré la direction parisienne la semaine dernière pour évoquer concrètement "Baka".

Originaire du XIVème arrondissement et fan du club durant son enfance puisqu’il se rendait au Parc des Princes avec l’un de ses grands frères, le projet aurait de quoi séduire le garçon qui, par ailleurs, est très proche de certains parisiens (Rabiot, Kimpembe).

Reste une interrogation, celle d’évoluer dans un univers qui peut-être difficile, à savoir au milieu de ses amis d’enfance avec toutes les tentations que la vie parisienne comportent. "Tiémoué a suffisamment la tête sur les épaules pour appréhender ce genre de choses", nous glisse-t-on.

Le PSG, très séduit par son profil, se pose la même question, échaudé par l’ampleur du phénomène avec Serge Aurier, originaire de la région parisienne lui aussi (Sevran en Seine-Saint-Denis).

Autre élément qui pourrait freiner les futures discussions, les relations plutôt fraîches entre l’ASM et le PSG depuis les négociations, si c’est compliqué, plutôt tendu sur différents dossiers depuis 2 ans: le transfert de Kurzawa dans la capitale, le refus du PSG de négocier un prêt sur le dossier Kimpembe, la surenchère parisienne sur Mbappé lors de la signature de son premier contrat professionnel et, l’an dernier, la fin de contrat de Van der Wiel qui était, un temps, annoncé sur le Rocher avant que le PSG ne tente de le retenir.

Quatre dossiers sur lesquels les clubs ont été en concurrence et/ou en liens directs et qui auraient laissé des traces entre les deux directions.

Quoi qu’il arrive, un départ du milieu de terrain n’est pas à exclure même si, pour l’instant, aucune négociation n’a débuté entre le club de la Principauté et des prétendants éventuels.

Le joueur, quant à lui, laisse ses représentants gérer ses affaires et ne souhaite pas être "pollué" par les rumeurs tant que la saison n’est pas terminée. D’autant qu’au sein du vestiaire de l’ASM la donne est simple: on ne parle pas de mercato jusqu’à la fin de saison.

Tous les joueurs sont concentrés sur le terrain. Et uniquement le terrain. Conscients que leur avenir sera forcément radieux, à Monaco ou ailleurs.