À Beausoleil, on chambre déjà sur les demies

Hier, à Beausoleil comme ailleurs, on vivait football.

Hier, à Beausoleil comme ailleurs, on vivait football. Mais chacun à sa manière. En raison d'une grosse population portugaise, nous nous sommes rendu à « La Véranda ». Dans un coin, un groupe de supporters français perruque sur la tête et corne de brume dans la main mettent l'ambiance. Derrière eux, quelques aficionados du Portugal ont quand même...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter