Illustration. Photo AFP

Un véhicule immatriculé à Monaco flashé 384 fois en France en un an

384 infractions pour un seul véhicule, c'est le record détenu par un Monégasque, avec des excès de vitesse dépassant les 60 km/h.

Les automobilistes immatriculés à Monaco sont-il au-dessus des lois en France? L’an dernier, face à la recrudescence constatée des excès de vitesse de véhicules immatriculés à Monaco, le procureur de la République de Rennes, en charge du Centre national de traitement automatisé des infractions routières, a décidé de réunir les dossiers les plus ahurissants et de les transmettre au parquet général de Monaco. 

Des dizaines de véhicules monégasques concernés

Parmi ces dossiers, celui d'un Monégasque épinglé 384 fois pour l'année 2016, avec des excès de vitesse dépassant les 60 km/h. C'est un record. Mais il n'est pas seul.

85 véhicules ont fait l'objet d'au moins 50 infractions routières pour la même année. 146 véhicules ont fait l'objet d'au moins 10 infractions dont au moins une contravention de 5e classe de grand excès de vitesse. 15 véhicules sont mis en cause dans la commission de plus de 100 infractions. 

Pour l'année 2015, les chiffres sont tout aussi parlants. 109 véhicules auteurs de 10 infractions, 97 véhicules de 50 infractions. Un même véhicule a commis 187 infractions en un an. Les personnes impliquées dans la commission de plus de 50 infractions ont été convoquées à la Sûreté publique pour être auditionnées.