Les migrants Rohingyas s'entassent dans des conditions de vie inhumaines à la frontière entre leur pays d'origine, la Birmanie, et le Banglaseh. Comme ici dans le camp de réfugiés Balukhali. AFP

Rohingyas : Amitié sans frontières appelle aux dons

Choqués par le « génocide » dont est victime cette communauté musulmane de Birmanie, les membres monégasques de l'ONG lancent une souscription pour porter secours à ce peuple

Génocide ». Le mot est posé. Lourd de sens. Alertés par le Haut-Commissariat aux Nations Unies sur l'extrême urgence de la situation des réfugiés Rohingyas au Bangladesh, les membres de l'ONG Amitié Sans Frontières Internationale lancent un appel aux dons face au « génocide » dont est victime cette minorité musulmane originaire de Birmanie.

Meurtrie par le sort de cette communauté rejetée de ses terres par les bouddhistes [1,3...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter