Quinze jours ferme pour une possible vente de cannabis au Larvotto

En Principauté, les dealers se rapprocheraient-ils au plus près d'éventuels clients pour vendre de la résine de cannabis ?

En Principauté, les dealers se rapprocheraient-ils au plus près d'éventuels clients pour vendre de la résine de cannabis ? C'est la situation évoquée au cours de la dernière audience de flagrance, avec la comparution d'un Français de 20 ans. Ce jeune homme, sans emploi et à la scolarité rationnée, arrivait de Moselle avec dix-sept sachets de haschich dans les poches. Soit un poids total de 17,78 g. Il avait l'intention de se rendre sur la plage du Larvotto.

Occasionnellement, sur le sable, il aurait bien cédé quelques pochons de drogue pour s'autofinancer. Le tribunal correctionnel l'a condamné à une peine de quinze jours de prison...

Pour lire ce contenu :

je suis déjà abonné, me connecter