Juillet et août ont été des mois calmes sur le front des incendies. Illustration Jean-François Ottonello

Les pompiers de Monaco n'ont pas chômé cet été

Les hommes du colonel Varo ont connu un été mouvementé avec la canicule, un orage violent ou encore un black-out. Mais aucune victime n’est à déplorer. On dresse ici le bilan de l'été des soldats du feu en Principauté.

Et voilà, c’est déjà la rentrée. Ce mardi matin, les élèves de l’International School de Monaco ont repris, en premier, le chemin de l’école et laissé derrière eux la plage, le bon temps et le farniente. Un été qui n’aura pas été de tout repos pour tout le monde, à commencer par les 146 pompiers des casernes monégasques.

Sur le port comme à Fontvieille, les hommes du colonel Tony Varo ont connu un été "chaud" sur le front des interventions mais "positif" dans leur dénouement. "On a fait 230 interventions de plus par rapport à l’année dernière, du 1er juillet au 27 août", dénombre le chef du corps des sapeurs-pompiers monégasques.

"Il y a eu deux épisodes forts"

"C’est une forte activité. Il y a eu deux épisodes forts. La canicule, d’autant qu’il y avait beaucoup de personnes en Principauté sur cette période. Et le fameux orage où on a été essoré par un phénomène qui n’était pas prévisible et a généré une quarantaine d’interventions."

S’il fut question de réactivité lors de l’orage, la prévention et la coopération avec d’autres institutions monégasques ont fait leur œuvre dans la gestion de la canicule. “Seulement” 18 personnes étant prises en charge du fait de la chaleur, 11 à Monaco et 7 en France.

"En interne, on a stoppé toutes activités qui pouvaient être génératrices de risques pour avoir des pompiers en capacité d’intervenir. Surtout, on a pu mettre en place avec la Dasa (Direction de l’Action Sanitaire) et la Croix-Rouge monégasque, un dispositif sentinelle d’alerte pour pouvoir identifier et gérer les personnes âgées dépendantes et isolées, pour ne pas qu’elles se retrouvent en difficulté."

Pas d’accident marquant

Sur la période estivale, 1.343 interventions auront été réalisées (8.000 sont réalisées par an), dont 1.329 prises en charge sur Monaco, 239 à Beausoleil, 130 à Cap-d’Ail et 45 à Roquebrune-Cap-Martin.

Essentiellement des opérations “classiques” de secours aux victimes, au terme desquelles plus de 1.000 personnes ont été transportées au CHPG, les autres étant dispatchées dans les hôpitaux de la région.

Au final, aucune victime ou accident marquant n’ont heureusement été à déplorer. Les grandes soirées de Coupe du monde de football n’ont jamais débordé, seul le black-out du 13 août a causé un pic d’activités.

Autrement, pêle-mêle, une canalisation d’eau a lâché au centre commercial de Fontvieille, impactant la pharmacie. Un début d’incendie d’origine électrique a été maîtrisé dans la galerie Charles-III, et un flacon de formol renversé au CHPG a nécessité une intervention.

Enfin, lundi matin, un individu est tombé seul de son scooter devant le Millenium, avant d’être évacué au CHPG sans blessures graves. À ce sujet, les pompiers participeront, le 8 septembre prochain au chapiteau de Fontvieille, à la Journée mondiale des premiers secours où un atelier de prévention sur la conduite des deux-roues sera organisé.