La nappe d’hydrocarbure "éliminée" des eaux du Larvotto, assure le gouvernement princier

Si l’on en croit le gouvernement monégasque, la nappe d’hydrocarbure qui s’est répandue lundi dans la baie du Larvotto ne serait plus qu’un mauvais souvenir.

"À la suite d’une fuite d’huile hydraulique survenue lors d’un problème technique à bord du navire Minar Sinan intervenant sur le site de l’opération d’urbanisation en mer, dans l’anse du Portier, une quinzaine de litres d’huile s’était propagée sur le site balnéaire du Larvotto le 26 mars", souligne un communiqué du gouvernement publié hier en début de soirée.

Lequel précise que "selon les éléments fournis par les opérateurs, l’huile utilisée est de type “BioBar 68” biodégradable".

Et de poursuivre: "L’irisation de la nappe s’est étendue sur environ 800m2 et s’est stabilisée au niveau du T central du Larvotto. La société Jan De Nul, propriétaire du navire Minar Sinan, a fait intervenir deux bateaux de la société Eco Tank afin d’éliminer la nappe. Cette opération s’est achevée vers 16h30 le 27 mars."

"La Direction des Affaires maritimes a constaté la disparition de l’irisation sur l’eau, ajoute le gouvernement princier dans son communiqué, et des prélèvements de contrôle de la qualité de l’eau ont été effectués par les opérateurs le 27 mars en fin d’après-midi après nettoyage de la zone et le 28 mars."