La folle enquête d'un chercheur d'héritiers monégasque

L'histoire est à peine croyable. En début d'année, une dame de 96 ans décède à la maison de retraite Fontdivina de Beausoleil. Le notaire chargé de liquider la succession est bien en peine, Leïla, la dame en question, n'ayant pas d'héritier connu. Fâcheux, d'autant que l'héritage porte sur 3 millions d'euros.

Le notaire mandate le cabinet monégasque Frayre & associés, spécialisé dans la recherche d'héritiers, qui missionne l'un de ses enquêteurs, Stéphane Pantanacce.

Ce juriste de formation, devenu depuis enquêteur hors pair, va passer des mois à étudier les registres d'état civil à Paris et en Ecosse, pour découvrir que les seuls héritiers connus de la dame se trouvent au fin fond de l'Australie.

Il passera deux semaines dans la région de Perth, à l'extrême sud-ouest de ce vaste continent d'Océanie, pour convaincre les cinq héritiers retrouvés qu'ils ont touché le gros lot. Chacun d'entre eux recevra environ 300.000 euros d'ici la fin de l'année. Un cadeau du ciel.


A lire demain dans Monaco-Matin et Nice-Matin Menton, la palpitante aventure semée d'embûches de ce chercheur d'héritiers monégasque.