L'enquête a été confiée à la Sûreté publique de Monaco. Photo archives E. D

Il poignarde sa femme, frappe son fils à coups de batte... et finit en psychiatrie

La séparation difficile d’un couple serait à l’origine de l’excès de violence d’un homme interpellé dimanche à Monaco, quelques heures après que ses deux victimes ont été retrouvées blessées à La Turbie.

On en sait plus sur les raisons de l’agression, dimanche dernier à La Turbie, d’une femme d’une trentaine d’années et de son petit garçon.

La première avait été blessée au bras avec un couteau, le second frappé à coups de batte de baseball.

>> RELIRE. Deux blessés dont un enfant dans une échauffourée en pleine rue

Les deux victimes, transportées au CHU de Nice après avoir été découvertes sur la route de la Tête de Chien à La Turbie, n’étaient autre que la femme -ou plutôt ex-femme- et le fils de l’agresseur!

Interpellé sans armes

Ce dernier avait pris la fuite avant l’arrivée des gendarmes de la brigade de Cap-d’Ail.

Il a ensuite été localisé à Monaco.

Interpellé en Principauté, dimanche en fin d’après-midi, l’individu ne portait pas d’armes et a été immédiatement interné en psychiatrie au Centre hospitalier Princesse-Grace.

Son état psychologique n’a, pour l’heure, pas permis de l’auditionner.

Impossible donc d’en savoir plus sur les conditions exactes de l’agression.

Déjà connu pour des faits de violence

L’homme était toutefois déjà connu des services de police pour des antécédents de violence envers son épouse.

Cette dernière, a priori résidente en Principauté, aurait de la famille à La Turbie. D’où sa présence route de la Tête de Chien dimanche dernier.

Les deux victimes, mère et fils, ont quitté l’hôpital Pasteur de Nice, dès lundi, en "bon" état de santé, d'après le procureur général de Monaco Jacques Dorémieux.

L'enquête a été confiée à la Sûreté publique de Monaco.